Actualités

Actualités juridiques

12/01/2018 Que faire en cas de dégât des eaux ?

Vous êtes copropriétaires dans un ensemble immobilier et vous subissez un ou des dégâts des eaux en provenance de la toiture, des canalisations des étages supérieurs ou de la façade.

Comment réduire les délais d'indemnisation?

Il y a plusieurs reflexes à avoir afin de raccourcir les délais d’instruction de votre dossier et ainsi, réduire les délais d’indemnisation :

  • Il convient immédiatement de régulariser une déclaration de sinistre auprès de votre propre assureur garantissant l’habitation.

Ces Polices comprennent un volet « dégâts des eaux »  et  « Responsabilité Civile dégâts des eaux » de sorte que l’assureur doit mandater un Expert qui se déplacera afin d’examiner les dégâts.

  • Il convient également d’écrire une lettre recommandée avec accusé de réception à votre Syndic afin de l’alerter, notamment cette diligence est importante si le dégât des eaux provient ou pourrait provenir d’une partie commune de l’immeuble.

il faut lui demander de faire lui-même une déclaration de sinistre auprès de l’assureur de la copropriété.

  • Enfin, si vous considérez que le dégât des eaux pourrait provenir de parties privatives appartenant à un autre copropriétaire, il faut également déclarer le sinistre à ce dernier et l’inviter également à faire une déclaration de sinistre à son propre assureur.

Faire un état détaillé des préjudices subis

Il s’agit d’une liste exhaustive de tous les postes qui vont devoir être réparés ou remplacés :

  • La liste des travaux pour réparer vos parties privatives
  • La liste des biens qui ont pu faire l’objet de dégradation
  • Préparer un dossier contenant toutes les factures de tous les biens endommagés


Il est bon de préparer l’intégralité de votre dossier avant que la réunion d’expertise amiable n’ait lieu pour gagner du temps et afin que le passage de l’Expert soit plus utile.

Il est souhaitable de produire un dossier comportant les factures en original et des photocopies que vous pourrez remettre à l’Expert.

Cependant l’expertise n’est pas systématique, elle n’interviendra que si l’assureur l’estime nécessaire et pour les sinistres dont les coûts matériels sont supérieurs à 1.600€ HT.

Que faire en cas de dégât des eaux ?

 

 

Vous êtes copropriétaires dans un ensemble immobilier et vous subissez un ou des dégâts des eaux en provenance de la toiture,  des canalisations des étages supérieurs ou de la façade.

 

Il y a plusieurs reflexes à avoir afin de raccourcir les délais d’instruction de votre dossier et ainsi, réduire les délais d’indemnisation :

 

→ Il convient immédiatement de régulariser une déclaration de sinistre auprès de votre propre assureur garantissant l’habitation.

 

Ces Polices comprennent un volet « dégâts des eaux »  et  « Responsabilité Civile dégâts des eaux » de sorte que l’assureur doit mandater un Expert qui se déplacera afin d’examiner les dégâts.

 

→ Il convient également d’écrire une lettre recommandée avec accusé de réception à votre Syndic afin de l’alerter ; notamment, cette diligence est importante si le dégât des eaux provient ou pourrait provenir d’une partie commune de l’immeuble.

 

il faut lui demander de faire lui-même une déclaration de sinistre auprès de l’assureur de la copropriété.

 

→ Enfin, si vous considérez que le dégât des eaux pourrait provenir de parties privatives appartenant à un autre copropriétaire, il faut également déclarer le sinistre à ce dernier et l’inviter également à faire une déclaration de sinistre à son propre assureur.

 

Il vous faudra, ensuite, faire un état détaillé des préjudices subis :

 

Il s’agit d’une liste exhaustive de tous les postes qui vont devoir être réparés ou remplacés :

 

-          La liste des travaux pour réparer vos parties privatives

-          La liste des biens qui ont pu faire l’objet de dégradation

-          Préparer un dossier contenant toutes les factures de tous les biens endommagés

 

Il est bon de préparer l’intégralité de votre dossier avant que la réunion d’expertise amiable n’ait lieu pour gagner du temps et afin que le passage de l’Expert soit plus utile.

 

Il est souhaitable de produire un dossier comportant les factures en original et des photocopies que vous pourrez remettre à l’Expert.

 

Cependant l’expertise n’est pas systématique ; elle n’interviendra que si l’assureur l’estime nécessaire et pour les sinistres dont les coûts matériels sont supérieurs à 1.600€ HT.